L’A.B.G.H Parchemin.( anciennement PARCHEMIN)

L’Association Bretonne de Généalogie et d’Histoire
, basée à Rennes a pour objet de développer les moyens nécessaires à la réalisation d’ouvrages et d’instruments favorisant l’utilisation rationnelle des archives publiques en Bretagne (Ille et Vilaine ou Haute Bretagne (département 35), Côtes d’Armor  (département 22), Morbihan (département 56), Loire Atlantique  (département 44) et Finistère (département 29).
Elle élabore les programmes et les méthodes de dépouillement, assure leur réalisation et en organise la diffusion auprès du public.
Ce public est constitué, en premier lieu, des communes et municipalités d’Ille et Vilaine (35) et des Côtes d’Armor (22) et ,en deuxième lieu, de toutes les personnes intéressées par leur généalogie ou l’histoire de leur famille en Bretagne, ou pour toute autre raison généalogique depuis le 16ème jusqu’au 20ème siècle.
Depuis sa création, l’Association a dépouillé plus de 5 000 000 d’actes de toutes sortes
(consultables sur internet : www.geneabretagne.org ): baptêmes, naissances, mariages, sépultures, décès, militaires, marins ….etc.
C’est ainsi que l’on peut trouver dans certains ouvrages la taille, la couleur des yeux ou des cheveux des marins et des soldats de l’an II à 1820.
Le dépouillement le plus important et le plus long a été celui de l’ensemble des registres paroissiaux de Rennes, auquel s’est ajouté celui des décès de la Révolution à 1858. Cette collection, déclinée en 33 volumes, se consulte librement dans notre bibliothèque.
D’autres travaux portent sur :
la définition des navires du 17ème et 18ème siècle
la légion militaire
les irlandais de Saint Malo
Crimes et délits
Remontrances du Parlement de Bretagne (1554 – 1789)
Tableaux de la population bretonne (1770 – 1787)
Dans d’autres cas :
Par exemple pour Saint Malo, Paramé ou autres c’est une reconstitution de la mémoire collective à partir des archives religieuses puisque
certaines archives des états civils ont disparues(brûlées ou détruites).
Dans quel but :
Ce sont des outils originaux mis à la disposition des employés communaux,
généalogistes, historiens, universitaires. Ils gagnent un temps précieux
grâçe aux traitements par ordre alphabétique. De nombreuses occurrences, index et statistiques permettent des recherches croisées.
On peut également citer à titre d’exemple les tables inversées facilitant la recherche par les épouses ou les mères.